Les Anges tombent du ciel, frappés par la Malédiction. En vain ils se battent contre le mal qui les assiège, mais certains sont déjà corrompus...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le forum est en procédé de résurrection, n'hésitez pas

à faire de la publicité et à poster des demandes de partenariat

Et n'oubliez pas de voter!

Le forum accueille à bras ouverts les nouveaux membres!

Si il manque quoi que ce soit,  la section Questionnements et Requiems

est ouverte aux invités!


Partagez | 
 

 Anémis White, la détraquée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Messages : 3
Date d'inscription : 25/02/2011

Damnation
Âge: 20 ans
Fonction: Ange déchu
:
MessageSujet: Anémis White, la détraquée   Lun 7 Mar - 11:08

Anémis White








Nom : White
Prénom : Anémis
Sexe : Féminin
Âge : 20 ans
Race : ange déchue
Faction : x
Pouvoir : x

Je suis, ce que je suis. Une jeune femme de 20 ans. Ni grande ni petite, je suis seulement normale. J'ai de long cheveux noirs que je n'attache jamais. Il sont par contre très emmêlés, car je ne m'en occupe point. Mes grands yeux couleur noisette ne transmettent aucune de mes émotions. Mes lèvres, comme figées dans la glace, abordent constamment un large sourire, plutôt effayant. Mes bras élancés et frêles se balancent le long de mon corps, jour comme nuit. Ma poitrine bien développée en fait baver plus d'un, même s'ils ne survivent généralement pas bien longtemps. Mes longue jambes robustes me sont bien utiles, je peux parcourir de longues distances sans même me fatiguer. c'est tout ce que je fais, marcher et je ne m'arrête jamais. Mon corps s'est adapté à ce mode de vie bien particulier. Mes yeux sont maintenant aveuglés par le soleil et nagent dans le bonheur lorsque que la nuit tombe. Mes pieds sont devenu moins lourds et ne font plus de bruit lorsque je marche. Mes bras, plus subtils, sont devenus des voleurs hors pair, dérobant tout ce qui leur tombe sous la main sans jamais se faire prendre. Je sais bien que ce n'est pas mon corp qui change mais bien ma tête. Mais je ne veux pas y croire, je ne veux pas changer. J'ai peur.


Je ne vois plus, je ne vie plus, je ne suis plus rien. Je traque sans relâche, le jour comme la nuit, ma proie, dont je ne connais ni l'identité, ni le physique. Personne ne veux de moi et je ne veux de personne, je suis solitaire. Je suis tapie dans l'ombre en attente de cette personne ou bien cette chose, je sais plus. Tout mes sens font défaut. Je voit des choses que personne ne voit, ils m'appellent. Ils disent que je doit les rejoindre, que seul la mort pourra me libérer. Mais je résiste. Parfois des gens veulent que je vienne avec eux, pour que je me fasse soigner. Mais je ne veux pas, pas avant que je ne l'ai trouvé. Mais ils ne m'écoutent pas et ils en payent le prix. Je ne sais toujours pas pourquoi, mais je garde toujours un souvenir de mes victimes. Pour me rapeller, pour essayer de me rappeler. Mais je n'en peux plus. Tout ce sang de pauvres d'innocents qui souille mes mains, toutes ces personne torturées sans rien y comprendre, toutes ces voix, toute cette détresse. Bientôt ma folie passagère deviendra permanente. Bientôt les voix qui m'entourent prendront le dessus. Bientôt je n'y serai plus. La seule chose qui me garde en vie c'est de penser qu'un jour j'aurai fini de traquer, qu'au dépend des autres, je la trouverai. Plus personne ne souffrira, à par elle...



"Enfin, elle est à ma merci. Cela fait un an que je la cherche, que je la traque et je l'ai enfin trouvé. Je l'observe depuis bientôt deux semaines. Je la suis dans la moindre de ses actions, dans le moindre de ses gestes. Même les moments les plus intime avec son mari ne m'ont pas échappé. Je sais tout sur elle. Comme je fais, je déduit et j'écoute. J'ai aussi quelques voix qui me guident. Mais bon là n'est pas la question. Jusqu'ici je n'ai fait qu'échouer lamentablement. Tous ceux que j'ai tué ce sont avérés innocents. Mais dès que je l'ai vue, elle , j'ai su que c'était elle qui avait causé tant de tors aux miens, à ma famille. Je n'ai jamais été aussi sûre de toute ma vie, je le sens jusqu'au fond de mes tripes, c'est elle. Mon embusquade est prête depuis bien longtemps, elle a été spécialement conçue pour elle et je suis en position. D'ici une minute ou deux, je pourrais me venger sur cette créature toute droit sortie des enfers.

Enfin je la vois, juste là au bout de la rue. Comme je l'avais prévu il n'y a personne sur la rue à cette heure plutôt tardive. Elle approche en chantonant sans se douter de rien.

"Prend ton couteau et fonce sur cette petite impertinente!"

"Non tu dois rester, tu dois suivre le plan!"

"Elles disent n'importe quoi, enfuis toi elle est armée!"

"Ah, taisez-vous!"
Je n'en peux plus. Pour chaque décision qui se bouscule dans ma tête, elles reviennent. Elles ne me laissent aucun répit. Bon ce n'est point le temps de m'apitoyer sur mon sort. Elle est là, je la tiens. Elle va passer la pire nuit de toute sa vie.
Elle se débat la diablesse. Elle est féroce. Mais je suis sûr qu'elle se calmera si elle sens mon couteau sous sa gorge. Bon voilà qui est mieux. Par où commencer. Quelques entailles sur la cuisse sur les bras. Bon maintenant elle crie.
" Râpe lui la peau jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse"

"Non, laisse la mourir au bout de son sang"

"J'ai mieux, arrache lui les yeux"

" Ça suffit!"

Je n'ai pas besoin d'elles pour la faire souffrir. Cela fait si longtemps que je l'attend, mes techniques de torture sont parfaitement au point.
Cela fait au moins deux heures que je la martyrise, puis que je la soigne, pour mieux la voir souffrir. Personne n'a appelé la police, ce qui veut dire que je contrôle bien ses cris. Bon, je crois que demain elle n'en pourra plus. C'est là que le plaisir commencera.
Voilà déja trois journées qu'elle est en ma très charmante compagnie. Elle est si défigurée que je ne saurais dire si je torture un garçon ou une fille. Mais cela m'importe peu, j'ai eu ma revanche. Mes voix me disent maintenant de l'achever, mais je ne veux pas. Je veux encore m'amuser. Mais ce ne serait pas raisonnnable de ma part. Une grosse entaille dans l'artère principale devrais la tuer, mais au bout d'atroces souffrances.
Mon jeu est déjà fini, elle n'est plus de ce monde. Justice à été rendue, j'ai vengé mon père et ma mère. Enfin, mon éternelle chasse prend fin, je suis maintenant libre.
Non!Non! Pas encore. C'est impossible. Pas encore une autre innocente. Pas une autre victime de ma folie. Comment... Comment ai-je pu. Comment ai-je pu me tromper encore une fois? Faire souffrir une innocente...Encore une fois. Pourquoi ma tête ma dit que c'était elle. Pourquoi ...Elle ne m'a jamais rien fait. Je le sais maintenent. J'ai repris mes esprits. J'ai encore commis un crime horrible, aveuglée par mon désir de me venger, encore une fois. Ce n'est pas la première à qui je passe se traitement. Je comprends maintenant pourquoi elle me hurlait qu'elle n'a jamais fait de mal à une mouche. Que je m'étais trompée. Je la comprends maintenant. Suis-je bête, j'ai mis fin a une autre vie dans d'atroces souffrances, dans l'incompréhension et le désespoir. Je ne me reconnais plus. Je ne suis devenue qu'une machine à tuer, un monstre.
"Tu est un démon"

"Un assassin"

"Tu n'a plus de contrôle, tu nous appartient."

"Non je ne vous laisserai pas faire"

Que suis-je devenue. je devrais mourir pour mes crimes. Mon couteau est prêt, je n'ai plus qu'à m'ouvrir le poignet et tout sera fini. Elles n'auront plus le dessus, je serai libre. Ma consience ne me suivra plus pour me rappeler tout ce que j'ai pu faire de mal dans ma vie. Je ne pourrai plus causer de tort aux gens qui m'entoure. Je ne ferai plus souffrir personne, mais le plus important, je ne souffrirai plus. Mon esprit ne sera plus torturé par mes voix, par ces voix, qui me hantent le jour comme la nuit. Elles, qui sont accompagnées par d'étrange images qui se bousculent dans la tête. Elles qui me font tant de mal, qui me transforment, je n'en peu plus.
Mais non, que suis-je en train de dire, je ne peux pas abandonner. La partie n'est pas encore terminée, je peux encore les contrôler. La preuve, je me suis rendue compte que la jeune femme ne m'avait rien fait, je ne suis pas entièrement folle. Il y a toujours un espoir, je peux vivre, sans faire de mal à personne, j'en suis sûre. Ce n'est qu'une erreur qui ne se reproduira plus, je le jure. Je vais venger mes parents et leur faire honneur, mais je ne vais tuer, qu'elle. Je le promet, j'en suis convaincue. Bon je n'ai plus qu'à nettoyer et simuler un bête accident, la police ni verra que du feu."

Mais malheureusement c'est toujours la même histoire. Elle se fais cette promesse que ne tiendra pas, évidamment. Les voix dans sa tête prennent de plus en plus de place et lui font commettre les pires atrocités, toujours pour venger ses parents. Ses parents dont elle ne se rappelle ni le nom, la voix ou même le visage. Ses parents qu'elle n'a vu que quelque fois dans sa misérable vie. Ses parents qui ne l'ont jamais aimé. Elle tue, elle massacre toujours en leur nom en se prommettant de ne plus recommencer, ce qui est le plus gros mensonge jamais inventé. Tant de gens on souffert à cause d'elle, mais personne ne l'a jamais vue ou entendue. Les gens ne la remarquent pas, ils la prennent pour une jolie jeune fille sans défense. Bien, ils ont tort. Si seulement une seule personne prenait la peine de lui parler, de s'occuper d'elle, de l'écouter, cette personne pourrait avec ce simple geste changer la vie d'une véritable tueuse en série.





Surnom : Marie
Âge : x
Comment avez-vous connu le forum? : Mon amie c'est la créatrice Very Happy
Qu'en pensez vous? : c'est un forum de la mort qui tue
Votre fréquence de connexion sur 10 : 8
Votre niveau de RP sur 10 : 6
Code : [Validé par Auro D. White~♥]


Dernière édition par Anémis White le Jeu 10 Mar - 21:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 3
Date d'inscription : 25/02/2011

Damnation
Âge: 20 ans
Fonction: Ange déchu
:
MessageSujet: Re: Anémis White, la détraquée   Mar 8 Mar - 21:08

Bon plus que la correction et j'ai terminé
J'espère que tu aime.
Moi j'adore
Alors dit moi ce que tu en pense avant que je m'arrache les yeux pour corrigé mes centaines de fautes.
Bon a plus Auro Very Happy

Anémis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Le Corps Céleste


Messages : 16
Date d'inscription : 20/02/2011

Damnation
Âge: 17
Fonction: Combattant du Corps
:
MessageSujet: Re: Anémis White, la détraquée   Jeu 10 Mar - 10:18

Personellement, l'histoire est bien au dessus de mes attentes!

Je suis stupéfaite par la manière dont tu as réussi à incarner le personnage malgré la difficile tâche que cela impose que d'incarner une telle folle. Si stupéfaite, que je me suis permise de corriger tes fautes, par total manque d'intérêt pour une autre activité que la lecture attentive de ta présentation. ♥

Aussi, je me permets de te valider, et te souhaite de passer du bon temps avec tes nombreuses victimes ♥
[Signé, Auro D. White]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallen.fantasyboard.net
avatar



Messages : 3
Date d'inscription : 25/02/2011

Damnation
Âge: 20 ans
Fonction: Ange déchu
:
MessageSujet: Re: Anémis White, la détraquée   Jeu 10 Mar - 21:56

Merci beaucoup je suis vraiment flatté
J'avou que je me suis émerveillé moi même
Et merci pour les fautes Very Happy
Encore merci et je suis sûr que se forum me plairas
Merci, cher admin que je ne connais point Cool

Anémis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Anémis White, la détraquée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anémis White, la détraquée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Young Haitian MD named White House fellow
» Can't Blame White People.
» The white countess.~
» Ryan White et Max Pacioretty
» Présentation Remy White [Validée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+Fallen - La Désolation des Anges+ :: Les Brumes Originelles :: Profils Damnés :: Validés-